Tout savoir sur la pêche du bar à la mouche

Les truites et les saumons ne sont pas les seules espèces que l’on peut pécher à la mouche. Au contraire, de nombreuses espèces marines, dont le bar et même l’espadon, peuvent être capturées grâce à cette technique de pêche à leurre au bord d’une eau de mer. Voici les principes de base à garder à l’esprit dans une zone de pêche complexe mais passionnante en vue de capturer des poissons comme le bar, la raye ou encore le crabe avec une mouche comme leurre. 

Une zones de pêche très vaste

Dans les trois provinces les plus à l’ouest de la Bretagne (29, 22 et 56), la pêche est infinie si vous voulez attraper l’excellent prédateur marin qu’est le bar ou Dicentrarcus labrax.

Les côtes et bord de mer, les îles et les estuaires regorgent de bars sauvages, qui peuvent être pêchés de diverses manières.

Ces techniques de pêches en eau de mer se font généralement depuis le rivage et depuis un bateau en mer, en utilisant des streamers et des mouches de surface. Mais il y a aussi des pièges à brèmes et à daurades en estuaire.

 

La capture de ces mouches apporte plus d’excitation et un nouveau défi pour les pêcheurs à la mouche. 

Que ce soit depuis le rivage ou depuis un bateau, les bars se nourrissent souvent dans des eaux peu profondes, c’est-à-dire à moins de 5 mètres de profondeur. Cela vous permet d’utiliser des streamers imitant le bar pour trouver les différentes proies privilégiées par le bar, comme le snook, le hareng, la perche, la sardine, le maquereau, le homard, le crabe, la crevette ou le calmar.

Pêche au bar en estuaire

La Bretagne compte de nombreux estuaires de tailles, de formes et d’intérêts différents.

Dans cet environnement, le bar se nourrit principalement de crabes verts, de crevettes, de perches et d’autres petits poissons.

Il est donc possible de les repérer à l’œil et il est  » facile  » de collecter des proies le long des lisières et dans les différents lieux où ils migrent.

Description

La pêche à la mouche est l’une des techniques de pêche les plus belles et les plus agréables. A l’origine, cette pêche était conçue pour les truites, mais après avoir vu les difficultés qu’elle provoque, les pêcheurs disent ne pas pouvoir résister à l’envie de l’essayer avec des espèces plus combatives.
La magie de cette pêche réside dans le travail que vous effectuez au préalable afin de pouvoir profiter et vous souvenir de votre premier combat pour le reste de votre vie. C’est un geste, une précision, une méticulosité un montage avec savoir faire dont il faut faire preuve à chaque instant de la journée en vue de profiter de l’art de la pêche.

Cette technique de pêche limite la zone que vous pouvez explorer en surface. Par conséquent, vous devez connaître un endroit où vous savez que vous avez plus de chances d’attraper des bars en surface. Par exemple, dans un piège à huîtres, un piège à étain, ou un endroit que vous connaissez.

Le matériel.

La canne 

Un bon compromis est une canne d’environ 2,7 mètres (9 pieds) de long. Les modèles pour bateaux sont généralement plus rigides et peuvent lancer des lignes et des leurres plus lourds.
Si vous voulez une canne à pêche plus légère et plus pratique, prenez une canne à pêche à 4 brins. Il sera solide et vous n’aurez pas beaucoup de mal à démêler les lignes.

Les moulinets (bobines)

On utilise souvent une bobine pour enrouler la ligne et le backing (le nylon est placé derrière la ligne pour que le poisson en mange davantage). Lors de la pêche, la ligne est souvent aux pieds du pêcheur, qui tire et tire sur le poisson à la main. Il n’est donc pas très important. Cependant, si vous voulez attraper de plus gros poissons ou de gros bars, un filet de pêche de qualité peut être utile. Pour les débutants, un moulinet en plastique est suffisant et vous n’aurez pas de problèmes de rouille. Cela ne signifie pas que vous ne devez pas le rincer après utilisation.

Les mouches

Les mouches en soie pour pêcher sont généralement plus grandes que les mouches à truite. Utilisez toujours un streamer (une mouche faite de plumes qui s’enfonce plus ou moins profondément selon le poids de la tête de plomb). Vous pouvez utiliser des poppers adaptés, de fausses crevettes, des crabes ……. Il existe une infinité de variations de formes et de couleurs de soie pour montage sur une canne.  

Tout savoir sur la pêche du bar à la mouche
Retour en haut